Le Bulletin Mine@venir

Bienvenue sur le portail de veille de l'Institut national des mines du Québec. Ce portail recense les meilleures pratiques, les tendances et les innovations en formations dans le secteur minier. Les hyperliens peuvent conduire à des articles dans une autre langue.  Les articles ne sont pas originalement publiés par l’INMQ.

Abonnez-vous au bulletin!

Accueil > Institut national des Mines

Veille Stratégique

Articles du plus récent bulletin de veille

10 tendances en formation pour 2018

Les enjeux liés à l’automatisation et à la robotisation dans le marché du travail sont aussi présents en Europe qu’au Québec. Dans cette chronique publiée par un journal français, voyez les 10 tendances qui seront au cœur de la formation en 2018. Force est de constater que l’apprentissage tout au long de la vie est gage de réussite et que les moyens d’apprentissage se doivent d'être passionnants pour être efficaces.

Thématiques : Secteur de l'éducation

Nouvelles technologies dans le secteur minier : faut-il les craindre ?

Alors que les nouvelles technologies s’implantent dans tous les secteurs d’activités, certains craignent de voir leurs tâches changer, voire même de perdre leur emploi. Découvrez 4 moyens pouvant être utilisés pour rassurer les employés au sujet de l’intégration des nouvelles technologies dans l’industrie minière.

Thématiques : Innovation

Oui, les robots débarquent, mais ce n'est pas pour voler votre travail

L'automatisation transforme déjà le monde du travail et de nouvelles technologies apparaissent chaque jour. Pour maintenir le rythme, le travailleur doit s’adapter et apprendre à travailler en collaboration avec les ordinateurs et les robots. L’auteur de cet article suggère que seulement près de 5 % des emplois seront complètement automatisés, ce qui laisse de grandes possibilités pour les travailleurs, non seulement de conserver leur emploi, mais aussi de devenir plus productifs que jamais, dans un milieu plus sécuritaire que jamais.

Thématiques : Innovation, Employabilité et main-d’oeuvre

Nouvelles technologies = nouveaux risques : les minières peuvent-elles se protéger?

L’automatisation, le contrôle des opérations à distance et l’adoption de services infonuagiques pour le stockage de données transforment les modèles opérationnels des entreprises minières. Le rapport publié par Willis Tower Watson, From technology to people: The new frontier in mining cyber risk, démontre l’importance pour les sites miniers connectés et leurs chaînes logistiques de mettre en place des programmes de surveillance pour garantir la sécurité de leurs installations.

Thématiques : Innovation, Secteur minier

Former ses employés à l’aide de la réalité virtuelle

La mine d'Oyou Tolgoï de Rio Tinto en Mongolie utilise la technologie de réalité virtuelle d’Immersive Technologies pour former ses employés en matière de santé et sécurité. Les scénarios proposés couvrent différents thèmes comme les équipements de protection à utiliser et les procédures en cas de mesures d’urgence. Plusieurs bénéfices ont été notés après 10 mois d’utilisation, notamment en lien avec les procédures d’étiquetage et le gain de confiance à appliquer ses connaissances et à réagir aux situations d’urgence.

Thématiques : Formation continue, Secteur minier, Innovation

MINE 4.0 | LA FORMATION DE LA MAIN-D’ŒUVRE AU CŒUR DU VIRAGE

Dîner-conférence avec Robert Marquis

25 janvier 2018

Rouyn-Noranda

L’écosystème du secteur minier est en constante évolution et la mine 4.0 existe déjà. Alors qu’en Australie une succession d’innovations incrémentales ont mené à la mine 4.0, au Québec on considère plutôt l’innovation comme étant de rupture. Ainsi, pour maintenir le rythme, les entreprises doivent désormais pouvoir recruter et compter sur des employés qui maîtrisent des compétences diversifiées et qui sont capables de travailler en collaboration avec les ordinateurs et les robots. Des opportunités apparaissent également pour les équipementiers et pour les compagnies de services innovantes qui développent de nouvelles expertises. Pour tirer pleinement avantage de ces enjeux émergents, les exploitants de la mine 4.0 doivent pouvoir s’appuyer sur une stratégie de formation accessible et diversifiée.

Thématiques : Innovation, Secteur minier

Le modèle suisse de formation professionnelle fait bien des envieux

En Suisse, la formation professionnelle n'est pas regardée de haut et au contraire, elle est très valorisée. Les deux tiers des jeunes se dirigent vers cette filière à la fin des études secondaires ce qui assure un bassin de travailleurs formés pour répondre aux besoins des entreprises. Marie-France Abastado a rencontré des apprentis et des chefs d'entreprises suisses qui expliquent comment fonctionne leur modèle de formation. Son reportage audio est disponible en ligne sur le site de Radio-Canada.

Thématiques : Secteur de l'éducation

Changer de bureau chaque jour pour briser la routine

Le Groupe minier CMAC-Thyssen a choisi d'incorporer le principe du hotseating, où chaque jour les travailleurs choisissent un bureau différent. À la base pour contrer les habitudes et éloigner la routine, le hotseating favorise également une dynamique de « bureau sans papier ». Geneviève Martin, directrice adjointe des ressources humaines, soutient que cette tendance touche de plus en plus d'entreprises et est un succès parmi les travailleurs.

Thématiques : Innovation

Comment tirer profit de l’automatisation des systèmes de transport

Les camions autonomes devraient fournir des avantages significatifs comme l’amélioration de la sécurité des travailleurs et de la productivité. Cependant, l’Australasian Institute of Mining and Metallurgy démontre que l’opération de flottes de camions autonomes n’est pas aussi facile qu’elle en a l’air. Après avoir dressé un portrait des principaux avantages liés à leur utilisation en contexte minier, les éléments à prendre en considération avant de les implanter sont énumérés. Une bonne planification, des communications sans fil efficientes et des professionnels compétents sont la clé du succès.

Thématiques : Innovation, Secteur minier

Le programme de forage au diamant maintenant offert en alternance travail-études

Le Centre de formation professionnelle (CFP) de Val-d'Or a dévoilé, le 6 décembre, sa cohorte de sept étudiants qui prendra part à la première édition de la nouvelle formule d'alternance travail-études (ATE). Pour pallier à la pénurie de main-d'œuvre, le CFP de Val-d'Or s'est allié avec quatre entreprises de la région et chacune des entreprises accepte d'accueillir les étudiants en stage rémunéré. Le programme de forage au diamant compte 600 heures de formation pour 15 semaines, dont 200 heures seront vouées aux stages en entreprises.

Thématiques : Secteur de l'éducation, Secteur minier